• contact@hotel-diana.fr
  • +33(0) 4 93 58 28 56
  • 79 avenue des Poilus 06140 Vence
Date 
d'arrivée
Nuitées
Adultes
Enfants

Vence - Hotel Diana Vence

Vence, une cité historique, une cité artistique…

Situé à environ 20 km de Nice, entre mer et montagnes, surplombée par le col de Vence, , ville de 19479 habitants, fait partie de ce que l’on appelle le moyen pays. Ces montagnes calcaires, les « baous », donnent à la région un relief très accidenté.

Vence allie les charmes d’une cité historique à la douceur d’un microclimat exceptionnel. Dufy, Matisse, Chagall, Dubuffet, Carzou, Arman, D.H Laurence ne s’y sont pas trompés… en effet Vence fût un lieu privilégié de nombreux artistes. Henri Matisse, à qui on doit l’unique chapelle du Rosaire, disait de Vence où il vécut : « ce matin, me promenant devant chez moi, en voyant toutes ces jeunes filles, femmes et hommes courir à bicyclette vers le marché, je me croyais à Tahiti. »

Derrière tant de charmes, une longue histoire : des indices d’occupation remontant aux époques les plus anciennes. Certaines grottes des baous semblent avoir été occupées au Paléolithique et au Néolithique1. Certaines d’entre elles semblent avoir servi de bergerie ou d’abris de bergers durant l’âge du bronze et l’âge du fer. Elles sont aussi fréquentées durant l’Antiquité, le Moyen Âge et l’époque moderne. L’antique cité romaine de Vintium, longtemps évêché et seigneurie des Villeneuve, conserve aujourd’hui encore beaucoup de son patrimoine.

De son passé ligure, Vence a conservé les « Colonnes des Marseillais », vestiges d’un arc de triomphe romain.

Plus tard, au Moyen-Age, la ville était entourée de remparts, dont il reste de belles portions, que l’on peut franchir par la Porte-Tour du Signadour ou par le portail Levis (datant tous deux du 13ème siècle), par la porte du Peyra (15ème siècle)ou encore le porte de la Brèche (18ème siècle).

Une fois entré dans la cité, on peut déambuler dans un dédale de ruelles pavées, passer sous des voûtes, admirer la place du Peyra Renaissance et sa célèbre fontaine tant de fois photographiée (1822) … admirer la maison gothique de la place Godeau, et sur la place Thiers, le frêne planté en souvenir de la visite de François 1er … en 1538 !

La cathédrale d’origine romane (11ème siècle), accolée à la Tour Saint Lambert (12ème), abrite des stalles sculptées par Jacotin Bellot, fustier à Grasse (15ème), un beau retable du 16ème, un ensemble unique de statues en bois polychrome du 17ème, une mosaïque de Marc Chagall (« Moïse sauvé des eaux ») et un sarcophage de Saint-Véran daté du … 5ème siècle !

On peut ensuite gouter un repos bien mérité en déjeunant en terrasse d’un des nombreux petits restaurants éparpillés sur les jolies placettes que comporte le vieux Vence.

On peut ensuite visiter le Château des Villeneuve, transformé en musée, où ont lieu des expositions d’art contemporain et plus loin, la Chapelle des Pénitents blancs, superbe avec sa coupole à tuiles vernissées et clocher Renaissance.

On ne se promené pas dans Vence l’été sans se désaltérer à une des 24 Fontaines de la Foux, d’où coule, depuis l’époque médiévale (1431), une eau minérale naturelle d’une grande pureté.

Avec son microclimat béni des Dieux, ses collines d’oliviers et d’agrumes, de chênes blancs et verts, de pins d’Alep, ses jardins luxuriants parfumés au romarin et à la lavande, ses baous majestueux et son Col de Vence où l’on respire un air si pur, Vence a plus d’un atout pour vous séduire.